Contenu

Travaux du barrage des Settons : interdiction de certaines activités à partir du 16 août

 

Le troisième Comité de pilotage consacré aux travaux de restauration du barrage des Settons s’est réuni le 7 juillet en préfecture, en présence des élus, associations et autres acteurs institutionnels membres du comité. Les travaux comprendront principalement la mise en place d’une membrane d’étanchéité sur la face amont du barrage – sous le niveau d’eau courant -, la restauration des vannes et des maçonneries.

Les services de l’État estiment que, en raison de la sécheresse, le niveau d’eau atteindra 15m50 au 16 août prochain, représentant la limite de navigation normale. La vidange du lac des Settons débutera alors. La baisse progressive du niveau d’eau fera apparaître des zones dangereuses sur les rives dénoyées, potentiellement abruptes, pierreuses, glissantes ou vaseuses, et des hauts-fonds rocheux pourront s’approcher de la surface du lac.

Pour la sécurité des visiteurs et usagers du lac, certaines activités seront donc interdites dès le 16 août : la navigation d’embarcations à moteur de loisir, de bateaux de pêche motorisés, de jet skis, hors-bords – hors engins de secours -…, la circulation des véhicules terrestres à moteur sur les zones découvertes notamment en queue du lac, ainsi que de l’accès piéton à la grande île (du fait des arbres en mauvais état).
Le barrage en lui-même sera fermé à partir du 16 août matin, avec un itinéraire de déviation pour les piétons. Les premières entreprises s’y installeront, et les travaux débuteront dès que la vidange du lac sera suffisamment avancée.

La côte de 14m pourrait être atteinte lundi 22 août. Cette côte est généralement rencontrée en toute fin d’année, et représente la dernière limite des activités nautiques. Par souci de sécurité, toute forme d’activité sera alors interdite : embarcations non motorisées, voiliers, paddle, kayaks…, tout comme la baignade et la pêche. Le niveau du lac devrait atteindre 11m vers la fin août. La vitesse de vidange ralentira alors, pour s’achever vers la mi-septembre.

Durant toute la durée des travaux, prudence et vigilance resteront de mise.

L’Etat informera les acteurs locaux de l’avancement de la vidange, des travaux puis du remplissage du lac, tous trois très dépendants des conditions météorologiques qui seront rencontrées pendant les 4 à 5 mois de travaux.