Contenu

Recrutement de lieutenants de louveterie (ou louvetiers)

 

Les lieutenants de louveterie (ou louvetiers) sont des collaborateurs bénévoles de l’administration, nommés par le préfet pour cinq ans. Ils concourent, sous son autorité, à la régulation et à la destruction des animaux susceptibles d’occasionner des dégâts.

Ils sont notamment chargés d’organiser les chasses et battues administratives, sur décision préfectorale, pour des motifs de sécurité et de salubrité publique. Leurs interventions sont également sollicitées pour répondre ponctuellement à des situations critiques liées à la faune sauvage, en particulier en dehors de la période d’ouverture de la chasse ou sur des territoires où la chasse n’est pas pratiquée.

Ils sont assermentés et ont qualité pour constater, dans les limites de la circonscription qui leur est fixée, les infractions à la police de la chasse. Ils sont les conseillers techniques de l’administration sur les problèmes posés par la gestion de la faune sauvage.

Les commissions des lieutenants de louveterie arrivent à échéance le 31 décembre 2019 et seront prochainement renouvelées pour la période du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2024. Les personnes intéressées doivent adresser leur candidature par écrit à la direction départementale des territoires (DDT) de la Nièvre, par voie postale (service eau, forêt et biodiversité – 2, rue des Pâtis – BP 30069 – 58020 Nevers cedex) ou par courriel (ddt-sefb@nievre.gouv.fr), au plus tard le 15 septembre 2019.

En application de l’article R. 427-3 du code de l’environnement, les conditions de nomination des lieutenants de louveterie sont les suivantes :
- être de nationalité française ;
- jouir des droits civiques ;
- résider obligatoirement dans le département où les fonctions doivent être exercées ou dans un canton limitrophe ;
- détenir un permis de chasser depuis au moins cinq ans, l’année de leur nomination ;
- justifier d’une aptitude physique compatible avec l’exercice de cette fonction sur leur territoire ;
- être âgé de moins de 75 ans ;
- justifier de leur compétence cynégétique ;
- s’engager par écrit à entretenir, à leurs frais, soit un minimum de quatre chiens courants réservés exclusivement à la chasse du sanglier ou du renard, soit au moins deux chiens de déterrage.

Créé en 813 par Charlemagne, le corps des lieutenants de louveterie est le plus ancien de l’administration française. Anciennement dévolue à la chasse du loup, la louveterie a évolué en fonction des besoins de la société et des peuplements de la faune sauvage.