Contenu

Politique de la ville : action Tous à vélo !

 

Le projet « Tous à vélo ! » a débuté en 2015 et court sur une année entière.
L’idée est que les jeunes des quartiers rencontrent les services de sécurité comme la Police Municipale, la Police Nationale, les personnels de la délégation militaire... Les médiateurs de Nevers-Médiation et Joffrey DRAPEAU coordonnateur CLSPD de la ville de Nevers participent également à ce projet. Les éducateurs d’Interstice font le lien entre toutes ces instances et les jeunes.
De plus, l’ASEM accueille les jeunes dans leurs locaux afin de les initier à la réparation du matériel.
Interstice, et Interstice est le porteur du projet qui est financé par la préfecture de la Nièvre.

Les jeunes, environ 12, garçons et filles, ont déjà participé à une quinzaine de sorties

La journée du 20 avril 2016

Cette action, organisée par la Délégation Militaire de la Nièvre, a proposé à 12 jeunes issus des quartiers de la politique de la ville de Nevers, âgés de 12 à 15 ans, filles et garçons, de découvrir l’activité de course d’orientation.

L’objectif était de sensibiliser les jeunes aux valeurs citoyennes, notamment les notions de respect et de partage.

Le groupe a rejoint en vélo le parcours permanent d’orientation de Challuy depuis le quartier des Courlis, encadré par l’association Interstice, la police nationale et la police municipale.

Sur le site (ancien champ de tir de la garnison de Nevers) est implanté le monument des Fusillés, lieu de mémoire où 32 résistants nivernais ont été fusillés par les Allemands pendant la 2ème Guerre Mondiale.

Les prix offerts par l’ONACVG et le Bleuet de Franceont été remis par Jean-Pierre Condemine, préfet de la Nièvre, le commissaire Boissière, directeur départemental de la sécurité publique, M. Duvernes de la police municipale de Nevers, Christine Villette, adjointe à la mairie de Nevers et Fabrice Berger, maire de Challuy.

Départ depuis le collège des Courlis : rappel des consignes de sécurité sur la route par un agent de la police nationale

Accueil sur le site par l'équipe de la Délégation militaire départementale

Evocation historique du Monument des Fusillés et rappel des valeurs de la République, avec la participation de Bernard Roy, élu à Challuy


 Repas à base de rations de combat distribués par la Délégation Militaire de la Nièvre, sous la houlette du lieutenant-colonel Durand, délégué départemental


 Initiation théorique à la course d'orientation par le capitaine Granger, officier de réserve et président de l'association NORD58
http://nord58.z-espaceweb.com/


Déroulement de la course

_
_

_

_

_

Rappel du contexte

L’amélioration des relations entre la population et les services publics constitue un enjeu majeur pour le Gouvernement. Cette préoccupation vise notamment la relation entre les jeunes et les forces de sécurité de l’État en particulier dans les quartiers de la politique de la ville.
Le ministère de l’intérieur a pris plusieurs mesures significatives pour renforcer le lien de confiance avec la population dans le cadre de la refonte du code de déontologie désormais commun à la police et à la gendarmerie nationale et entré en vigueur depuis le 1er janvier 2014. Ce code consacre un chapitre entier aux relations entre le service public et les citoyens.
Le Gouvernement a pour objectif de faire développer des initiatives pour améliorer les relations entre les jeunes et les forces de sécurité de l’État dans les zones de sécurité prioritaire et les quartiers de la politique de la ville. Pour cela, il est nécessaire de recourir à l’implication de l’ensemble des services de l’État qui travaillent à l’amélioration des relations entre les habitants des quartiers et les services publics, y compris les déléguées du préfet qui constituent un atout pour ces territoires du fait de leur connaissance du quartier, des partenaires locaux et de la population. Les collectivités, les associations, et les acteurs de terrain seront également engagés dans cette démarche.
Au niveau national, un appel à projets spécifique a été lancé sur l’amélioration de la relation entre les jeunes et les forces de sécurité de l’État dans les zones de sécurité prioritaires et les quartiers de la politique de la ville.
Le projet « Tous à Vélo ! » déposé par INTERSTICE concerne l’amélioration des relations entre les jeunes des quartiers politique de la ville et les forces de sécurité. L’association propose des actions en partenariat avec la police municipale, la police nationale, le coordinateur SLPD, le collège les Courlis et la préfecture avec le vélo comme média.
Ce projet répond à des besoins identifiés et repérés sur l’ensemble de la ville de Nevers.
Il s’agit de faire en sorte que les jeunes reconnaissent cette légitimité à prévenir le risque, sanctionner les comportements déviants mais aussi cette relation de proximité que la police a de par ses fonctions. Il est impératif de désacraliser la fonction « police » auprès de tous les jeunes des quartiers qui pourront ensuite faire le relais auprès de tous.
Le vélo peut également, au-delà de l’aspect sportif, ludique et de loisir, associer ces jeunes à un rôle d’insertion sociale et/ou professionnelle : un vélo est utile au déplacement pour se rendre sur un lieu de stage ou sur un lieu de travail mais aussi pour faire des balades en famille ou seul afin de découvrir la nature avec un regard nouveau sur son cadre de vie. Le vélo ne doit pas être un « objet » qui sert à commettre des incivilités comme rouler n’importe où et n’importe comment.

Ce projet est financé par les crédits État « politique de la ville ».

Le projet « Tous à vélo ! »

Il se décline en différentes étapes :

o 1ère étape : Octobre 2015
Dans le quartier des Bords de Loire, des Courlis et de la Baratte, il s’agit d’abord d’associer au projet différentes structures :

  • INTERSTICE (Éducation spécialisée)
  • POLICE MUNICIPALE ET POLICE NATIONALE
  • VILLE DE NEVERS
  • ASEM (Atelier de réparation)

o 2ème étape : Octobre-Novembre 2015

  • Communication du projet afin de sensibiliser les jeunes et leur donner envie de participer à l’ensemble du projet
  • Présentation des partenaires du projet aux jeunes

o 3ème étape : A compter de novembre 2015

  • Collecte de vélos : campagne de communication pour des dons de vélos par les usagers en lien avec les centres sociaux, les collèges et toutes les mairies de proximité
  • Ateliers de réparation pour les jeunes en lien avec l’ASEM, 1 fois par mois
  • Sorties vélo avec les jeunes, les éducateurs, la police nationale et la police municipale et sensibilisation des jeunes à la sécurité routière
  • Formation sur la prévention routière avec la police municipale et la police nationale

o 4ème étape : Manifestation en Mai-Juin 2016 :

  • Construction du circuit avec les jeunes, INTERSTICE, la police municipale et la police nationale
  • Ateliers de réparation menés par les jeunes encadrés par les éducateurs, la police municipale et l’ASEM
  • Randonnée vélo encadrée par les ambassadeurs, INTERSTICE, la police municipale et la police nationale.
  • Invitation pour toutes les personnes intéressées. Une mise à disposition de vélos sera possible sur inscription pour les personnes ne possédant pas de vélo

o 5ème étape : Juillet - Septembre 2016

  • Rencontre avec les jeunes et l’ensemble des partenaires pour remercier les acteurs de ce projet
  • Un représentant de la police municipale se met à disposition des jeunes désirant passer le concours d’entrée à la police municipale en leur dispensant une préparation au concours sur plusieurs temps
  • Invitation des ambassadeurs sur des sorties vélos organisées par la ville de Nevers…
  • Développement d’une antenne vélo (réparation, dons…) dans le quartier Courlis/Bords de Loire/Baratte en lien avec l’ASEM pour ainsi pouvoir pérenniser ce projet et le rendre lisible auprès de tous les habitants du quartier
  • La finalité du projet est de pouvoir l’adapter aux autres quartiers politique de la ville