Contenu

Petites Villes de Demain : signatures des 1ères conventions d’adhésion

 

Les trois premières conventions d’adhésion de centralités nivernaises lauréates à Petites Villes de demain (Decize/Saint-Léger-les-Vignes ; Imphy ; La Machine) ont été signées le 7 avril 2021 par Daniel Barnier, préfet de la Nièvre, Daniel Barbier, maire de La Machine, Justine Guyot, maire de Decize, Régine Roy, maire d’Imphy et présidente de la Communauté de communes du Sud Nivernais,et Christophe Fragny, maire de St Léger des Vignes, en présence d’Alain Lassus, président du Conseil départemental .

Issu des propositions du Grand Débat national mené au 1er trimestre 2020, le programme Petites villes de demain (PVD) accompagne les collectivités dans leurs projets de développement de territoire. Il donne aux élus des villes et leurs intercommunalités de moins de 20 000 habitants exerçant des fonctions de centralités les moyens de concrétiser leurs projets de territoire sur la durée du mandat municipal en cours.

Pour développer les territoires ruraux et accompagner en proximité leurs élus, conforter le rôle de centralité de ces territoires , le programme repose sur trois piliers :
- Pilier 1 – Un appui global en ingénierie ;
- Pilier 2 – Des moyens pour répondre aux enjeux des petites villes : commerce, habitat, espaces publics, mobilités, services au public, numérique, patrimoine, culture, développement économique et social, démographie ;
- Pilier 3 – Un accès à un réseau professionnel étendu.

À compter de cette date de signature, les collectivités s’engagent à développer un projet global de territoire, au maximum dans les 18 mois à venir, qui se traduira par une opération de revitalisation de territoire (ORT). L’ORT vise une requalification d’ensemble des centres-villes pour faciliter la rénovation du parc de logements, de locaux commerciaux et artisanaux, et plus globalement le tissu urbain, pour créer un cadre de vie attractif propice au développement à long terme du territoire.

Daniel Barnier, préfet de la Nièvre
« Le Gouvernement a fait le choix d’une politique territoriale renouvelée qui s’appuie sur les élus et les projets de territoire que ces élus veulent porter. Après le Grand Débat national et la remise d’un rapport d’élus des territoires ruraux, 181 mesures ont été retenues dans l’Agenda Rural, feuille de route en faveur de la ruralité. Le programme d’appui Petites villes de demain constitue l’un de ces mesures qui vise à améliorer les conditions de vie des habitants des bassins de vie ruraux.
Les moyens financiers du Plan de relance de l’État viennent en complémentarité pour soutenir ces dynamiques territoriales.
Je me félicite que 19 centralités nivernaises soient lauréates de ce programme que je mettrai en œuvre à leur côté. 
 »

Alain Lassus, président du Conseil départemental de la Nièvre
« Dans le cadre du programme Petites Villes de Demain - PVD et au regard d’une politique départementale territoriale volontariste et respectueuse de l’environnement, le Département a, lors de la session des 29 et 30 mars 2021, acté un partenariat pour six ans, avec la banque des territoires de la caisse des dépôts et consignations.
Cette dernière déléguera au département de la Nièvre l’instruction et le versement de ses crédits d’ingénierie en cofinancement d’études stratégiques, pré-opérationnelles ou thématiques nécessaires à l’élaboration pour mener à bien le projet global de redynamisation locale.
Pour la première période 2021-2023, c’est une dotation de 0,5 M€ qui facilitera le bon accès des collectivités PVD aux financements d’ingénierie (études, expertises) auxquelles elles sont éligibles.
Considérant la réalité des besoins d’ingénierie des 19 communes nivernaises, lauréates du dispositif national « PVD », le département de la Nièvre souhaite affirmer son rôle d’accompagnateur de développement territorial en offrant les conditions de réussite de cette dynamisation pour chacun des territoires lauréats.
Pour ce faire, le conseil départemental propose le soutien financier de deux postes « chefs de projet » complémentaires si besoin dans des conditions financières similaires à celles de l’État.
 »

Daniel Barbier, maire de La Machine et président de l’Amicale des maires de la Nièvre
« Notre objectif est de porter un projet global tourné prioritairement vers la revitalisation du centre bourg dans une stratégie d’approche intercommunale.
Nous allons partir de l’existant : une identité forte, une histoire riche, un patrimoine industriel unique dans le Sud Nivernais mais aussi des fragilités démographiques, sociales, économiques qui se lisent dans les chiffres.
Apporter une réponse structurelle passe par la valorisation du patrimoine, le maintien de l’offre de commerce, de services et d’équipements et l’intervention sur l’habitat avec la lutte contre l’habitat dégradé tant en offrant un espace de vie convivial qu’une valorisation de l’architecture locale.
Nous devrons mobiliser des moyens, des partenaires et inscrire cette démarche dans la durée. Le soutien en ingénierie est capital dans ce dossier. De plus, ce regard neutre non biaisé sera incontestablement une plus-value dans l’approche transversale du dossier. Il faudra articuler des moyens nationaux avec les enjeux locaux de développement. Je suis particulièrement sensible à la mise en réseau, notamment au sein de l’intercommunalité du Sud Nivernais, et à l’échange d’expérience et au partage de bonnes pratiques qui pourront être prolongés également grâce au club Petites Ville de demain.
L’aventure continue pour La Machine !
 ».

Régine Roy, maire d’Imphy et présidente de la Communauté de communes Sud Nivernais
« Depuis 2018, la commune d’Imphy est engagée dans un programme de revitalisation de son cœur de ville. Ce programme ambitieux, qui vise à imaginer le centre-ville d’Imphy comme un EcoQuartier, s’est traduit par différentes actions, comme la requalification de l’avenue Jean Jaurès et des espaces publics, la création d’un budget participatif imphycois ou le lancement d’une étude pré-opérationnelle OPAH-RU.
La sélection de la commune d’Imphy dans le programme "Petites villes de demain" est la suite logique des opérations engagées dans ce cadre. Elle est surtout le résultat d’un partenariat local actif entre la Communauté de communes Sud Nivernais et les communes de Decize, Saint-Léger-des-Vignes, La Machine et Imphy… qui s’est traduit par une candidature commune au programme "Petites villes de demain" et prochainement, par une signature d’une convention ORT.
 »

Justine Guyot, maire de Decize
« La commune de Decize est ravie de pouvoir travailler en étroite collaboration avec la Ville de St-Léger-des-Vignes via ce dispositif « Petites Villes de Demain » qui permet de penser et repenser le territoire autour de projets communs (développement durable, mobilités douces, numérique, urbanisme, santé). Il s’agit d’un véritable outil en faveur du développement et de l’animation territoriale où les besoins en ingénierie sont importants dans nos communes petites et moyennes. »

Christophe Fragny, maire de Saint-Léger-des-Vignes
« La commune de Saint Léger des Vignes a souhaité s’engager dans le programme "Petites Villes de Demain" en complémentarité de sa démarche de revitalisation de centre bourg.
"Petites Villes de Demain" est aussi une bonne opportunité d’appréhender notre territoire en cohérence avec celui des communes environnantes et notamment sa grande sœur Decize avec laquelle elle partage un espace de vie commun.
 »

En savoir + sur le dispositif : https://www.cohesion-territoires.go...