Contenu

Parlement des Jeunes Invisibles Nivernais du 12 Mai 2016

 

Parlement des jeunes invisibles nivernais, ouverture de la session de printemps, en présence de Jean-Pierre Condemine, préfet de la Nièvre.

Contexte

« Le Parlement des jeunes invisibles nivernais » est né de la collaboration entre l’Education Nationale (DSDEN de la Nièvre) et la Cité du Mot de La Charité-sur-Loire en partenariat avec la DRAC.
La Cité du Mot a engagé une action avec Pierre Rosanvallon autour du projet « Raconter la vie ». Pierre Rosanvallon est Professeur au Collège de France. Il a publié de nombreux ouvrages sur l’histoire de la démocratie et ses métamorphoses contemporaines et contribue aussi à animer un débat public informé. Il est le fondateur du projet « Raconter la vie ».

Le projet « Raconter la vie » a l’ambition de donner la parole à des personnes auxquelles l’espace public ne permet pas de s’exprimer, ou qui ne peuvent se retrouver dans le système de représentation qui est le nôtre (politique, médiatique). Pour remédier à cette mal-représentation, il veut former, par le biais d’une collection de livres et d’un site internet participatif, une nouvelle communauté, l’équivalent d’un Parlement des invisibles. Il répond ainsi au besoin de voir les vies ordinaires racontées, les voix de faible ampleur écoutées, la réalité quotidienne prise en compte. Le Parlement des invisibles a élu domicile à la Cité du Mot pour deux ans.

De ces rencontres entre la Cité du Mot et Pierre Rosanvallon est né le projet du « Parlement des jeunes invisibles nivernais » pour faire se rencontrer les jeunes collégiens et lycéens et l’équipe de « Raconter la vie ». Il s’agit de donner la parole aux jeunes collégiens et lycéens de la Nièvre qui vont brosser le portrait de la jeunesse de ce département. Les récits seront publiés sur le site national raconterlavie.fr

Objectifs

Pierre Rosanvallon souhaite que la parole soit donnée à ceux qui ont le sentiment d’être abandonnés, oubliés, incompris et qui sont « invisibles » parce qu’ils sont en manque de reconnaissance et ne disposent pas des moyens institutionnels pour se faire reconnaître. Le projet souhaite donner la force d’une démarche collective et inviter tout un chacun à sortir de sa forteresse intime pour aller vers l’autre. Ces rencontres sont suivies de moments d’échange.

Le déroulement du Parlement des Invisibles s’est effectué en trois étapes :

  • Rencontre à La Charité sur Loire entre les équipes enseignantes et l’équipe de « Raconter la vie » le 12 septembre 2015 avec Pierre Rosanvallon. Il a présenté le projet, échangé avec les enseignants et chefs d’établissement sur la manière dont les élèves pourraient intégrer le projet ;
  • Session d’automne du Parlement des jeunes invisibles le 9 décembre 2015 qui a permis de célébrer les valeurs de l’Ecole de la République en présence du DASEN de la Nièvre ;
  • Session de printemps du Parlement des jeunes invisibles nivernais le 12 mai 2016 en présence du DASEN de la Nièvre .

Les établissements engagés

Collège Victor Hugo de Nevers, 10 élèves
Collège de Varzy, 30 élèves
Collège de Pouilly-sur-Loire, 9 élèves
Collège de Varennes-Vauzelles, 40 élèves
Lycée Professionnel Bérégovoy, 15 élèves
Cité scolaire Maurice Genevoix de Decize, 44 élèves
Collège Adam Billaut de Nevers, 41 élèves
Collège d’Imphy, 10 élèves
Collège de la Charité-sur-Loire, 10 élèves
Soit plus de 210 jeunes d’ULIS, de SEGPA, de collège, de lycée général et professionnel encadrés par leurs professeurs qui se sont investis dans ce projet toute l’année.

Intervenant

Pauline Miel, web éditrice du site raconterlavie.fr