Contenu

Mise en œuvre de dérogations au confinement en matière de régulation de faune sauvage

 

La France est soumise à une nouvelle période de confinement à compter du 30 octobre 2020. Pour autant, certaines activités d’intérêt général doivent être maintenues.

Au regard de l’importance de préserver l’équilibre agro-sylvo-cynégétique et afin d’éviter une explosion des dégâts causés par le grand gibier, une régulation de la faune sauvage apparaît indispensable et doit à ce titre être autorisée de façon dérogatoire pendant cette période.

À compter de ce samedi 7 novembre 2020, sont ainsi autorisées les activités de chasse à tir du sanglier, du cerf élaphe et du chevreuil, en battue ou à l’affût, sur l’ensemble du département de la Nièvre. Ces activités de chasse ne peuvent être pratiquées que trois jours par semaine : les lundis, samedis et dimanches, à l’exception de la forêt domaniale des Bertranges où le samedi et le dimanche sont remplacés par le jeudi et le vendredi.

Toute autre activité de chasse est interdite pendant cette période de confinement, notamment les chasses de loisir sans impact sur la régulation nécessaire du gibier. La pratique de l’agrainage est également interdite.

Dans ce cadre, ne sont autorisés que les regroupements en extérieur directement liés et indispensables aux actions de chasse, dans le strict respect des mesures sanitaires d’hygiène et de distanciation sociale définies par le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.