Contenu

Manifestations dites « des gilets jaunes » : communiqué du 22 novembre

 

Des manifestations dites « des gilets jaunes » s’observent depuis samedi 17 novembre par l’installation notamment de barrages sur les routes et les ronds-points provoquant des perturbations de la circulation touchant le département.

Ces manifestations n’ont fait l’objet d’aucune déclaration en préfecture ou dans les mairies concernées, ne permettant pas la mise en place de dispositifs de nature à favoriser la sécurité des personnes et des biens au cours des actions menées.

Après 6 jours d’évènements, alors que le dialogue a toujours été préservé avec les manifestants, la préfète de la Nièvre appelle l’ensemble des participants à faire cesser sans délai les entraves à la circulation qui impactent les déplacements, l’économie et la vie courante.

La préfète de la Nièvre, rappelle que, conformément aux règles du code de la route, le fait d’entraver la circulation, d’empêcher la circulation des véhicules de secours (SAMU, sapeurs-pompiers) ou de gêner la marche des autres véhicules en circulant sans raison valable à une vitesse anormalement réduite est un délit passible de deux ans d’emprisonnement et de 4 500 euros d’amende.