Contenu

Look Fixations, lauréat du fonds d’accélération des investissements industriels

 

Daniel Barnier, préfet de la Nièvre, s’est rendu, accompagné de Didier Josso, sous-préfet à la relance, à la rencontre de Jean-Laurent Nectoux, président de Look Fixations, vice-président du Groupe Rossignol et de Richard Segrétain, directeur du site de Nevers, en présence de Hicham Boujlilat, conseiller régional délégué aux mutations économiques et de Jean-Christophe Trontin, directeur du site Aperam Alloys Imphy et binôme industriel de Territoire d’industrie, mercredi 26 mai 2021.

Le plan de relance accompagne les entreprises

Le fabricant de fixations de ski alpin du Groupe Rossignol, fortement affecté par la fermeture des stations de sports d’hiver une partie de la saison 2020 puis toute la saison 2021, bénéficie d’une subvention de 480 000 € dans le cadre d’un projet d’investissement de près de 3 millions d’euros (M€) portant sur la modernisation de son outil de production et le développement de nouveaux produits.

L’industrie nivernaise, a été particulièrement impactée par la crise sanitaire. Pour lui permettre de rebondir, l’État et la Région accompagnent les entreprises industrielles dans leurs projets visant à renforcer leur compétitivité et à accélérer leur diversification et leur transformation écologique.

Dans la Nièvre, 9,5 M€ de subvention ont d’ores et déjà été octroyés à 19 projets pour 26,4 M€ d’investissement industriel.

Daniel Barnier, préfet de la Nièvre rappelle que «  face à une crise sans précédent, l’État a accompagné l’ensemble des acteurs économiques avec des dispositifs d’urgence visant à soutenir la trésorerie des entreprises et à maintenir l’emploi. L’État accompagne par ailleurs la sortie de crise dans le cadre de la relance économique avec plusieurs dispositifs de soutien à l’industrie pour inscrire les entreprises dans les transitions écologique et numérique, rendre l’économie plus résiliente et faire de la relance un vecteur d’inclusion sociale. L’État répond présent pour restaurer la compétitivité des entreprises et accompagner les femmes et les hommes qui travaillent au quotidien dans l’industrie sans lesquels cette reconquête industrielle serait impossible ».

« Le Groupe Rossignol doit faire face à un contexte de marché très difficile lié à la non ouverture des remontées mécaniques notamment en France, où nous réalisons 20 % de notre chiffre d’affaires, et également dans d’autres pays européens... Nous sommes attachés aux territoires où nos usines sont implantées et c’est le cas notamment à Nevers avec Look Fixations. Notre volonté est de pérenniser notre présence industrielle en France. En conséquence, nous sommes particulièrement heureux de cette subvention qui nous permet de relancer notre programme d’investissement, de modernisation de notre outil industriel et d’innovation », déclare Jean-Laurent Nectoux, président de Look Fixations et vice-président du Groupe Rossignol.

Cette rencontre a été l’occasion d’évoquer l’ensemble des dispositifs du plan de relance et du plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) en faveur du soutien à l’investissement industriel.

Les « mercredis de la relance »

Daniel Barnier, préfet de la Nièvre, a souhaité faire connaître les bénéficiaires et les projets soutenus par le plan de relance ainsi que les multiples dispositifs dans le cadre des « mercredis de la relance ».

Depuis, mi-janvier, le préfet et les sous-préfets se sont rendus à la rencontre d’une quinzaine de porteurs de projets et de bénéficiaires.

Ces déplacements ont été l’occasion de constater sur le terrain que le plan de relance donne à chacun, particuliers, entreprises, commerçants, artisans, collectivités et administrations, et dans tous les territoires, les moyens de transformer la société.

Ecologie, compétitivité, cohésion : près de 135 M€ de subventions pour des projets nivernais

Soutien au secteur industriel, à l’export, à l’insertion professionnelle des jeunes, à la formation professionnelle, à la lutte contre la pauvreté, à la numérisation et la dynamisation du commerce de proximité, à l’inclusion numérique, à la valorisation du patrimoine, à la rénovation énergétique des bâtiments de l’enseignement supérieur, à la transition écologique, au renouvellement forestier et à la biodiversité, d’autant d’exemples de projets concrets soutenus par le plan de relance et mis en œuvre dans le département.

Depuis la présentation du plan par le Gouvernement le 3 septembre 2020, près de 135 M€ sont engagés dans la Nièvre dont :
• 71,2 M€ déployés au titre du volet « Écologie » : 575 primes à la conversion des véhicules, 285 bonus écologiques, 1 016 primes pour la rénovation énergétique des bâtiments privés, 23 opérations de rénovation énergétique des bâtiments publics, rénovation de logements sociaux, RN7, réseau ferroviaire, réseau d’eau potable et assainissement… ;
• 39,3 M€ engagés au titre du volet « Compétitivité » : 20 M€ de baisse des impôts à la production des entreprises, 19 projets industriels accompagnés, soutien à l’export, rénovation du patrimoine et développement de l’attractivité culturelle… ;
• 25 M€ mobilisés au titre du volet « Cohésion » au bénéfice des collectivités locales (soutien à l’investissement local, numérisation et dynamisation du commerce de proximité) et de plus de 2 500 jeunes nivernais (652 primes à l’embauche, 951 aides aux employeurs d’apprentis et d’alternants, 408 entrées en service civique…).

Pour être accompagné dans la constitution d’un dossier et pour toute question sur le plan de relance dans la Nièvre, une adresse dédiée : pref-francerelance@nievre.gouv.fr

Plan France Relance – Plan d’accélération de l’investissement régional
Les investissements dans le secteur industriel dans la Nièvre

Dix-huit projets sont lauréats dans la Nièvre du fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires (7), des fonds de soutien à la modernisation et à la diversification des filières automobile (5) et aéronautique (1) et du guichet « industrie du futur » (5). Un dernier projet, soutenu à hauteur de 1,6 M€ dans le cadre de l’appel à projets « Secteurs stratégiques » pour un investissement supérieur à 3 M€, porté par la start-up messine 45-8 Energy spécialiste de l’exploration et de la production écoresponsable de gaz industriel, sera mis en œuvre pour une large part dans le département.

Ces projets représentent plus de 9,5 M€ de subventions de l’État entraînant un total de près de 26,5 M€ d’investissements productifs. Ils permettront aux entreprises concernées de diversifier leur activité, de moderniser et d’automatiser leurs procédés de fabrication ou encore de développer de nouveaux procédés.
Le « fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires » finance les projets industriels individuels ou collectifs (créations et extensions de sites, modernisation, nouveaux équipements...) les plus structurants et à fort impact territorial.

Territoires d’industrie, un dispositif pour accélérer le développement industriel
La crise sanitaire a profondément affecté le tissu industriel en portant un coup d’arrêt brutal à l’investissement de nombreuses entreprises dans des territoires déjà souvent exposés à de profondes mutations.

Face à l’urgence, le Gouvernement a mobilisé, dans le cadre du plan de relance, un « fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires » pour financer les projets industriels (création et extension de site, modernisation, nouveaux équipements...) les plus structurants pour les territoires. Cette démarche, co-décidée par le préfet de région et la présidente du Conseil régional à travers le programme Territoires d’Industrie, est mise en œuvre après une instruction technique et financière réalisée par la direction régionale de Bpifrance.
Depuis le lancement de ce fonds, 59 projets industriels en Bourgogne-Franche-Comté, dont 7 dans la Nièvre – dont Look Fixations, majoritairement de PME et d’entreprises de taille intermédiaires (ETI), ont été accompagnés, ce qui représente plus de 29 M€ de subvention de l’État à l’échelle de la région, dont 3 M€ pour la Nièvre avec 11,1 M€ d’investissement des entreprises nivernaises.
Après le partenariat État-Régions signé le 28 septembre 2020, la dynamique se poursuit et s’amplifie avec l’abondement de 6 M€ de la part de la Région Bourgogne-Franche-Comté à ce fonds, également abondé par l’État de 6 M€ supplémentaires s’ajoutant aux 5,24 M€ initiaux. Ce fonds est ainsi doté pour l’année 2021 de 17,24 M€ en faveur de l’investissement industriel.

Par ailleurs, les entreprises nivernaises bénéficient des fonds de soutien sectoriels à la modernisation des filières stratégiques de l’automobile et de l’aéronautique. 6 entreprises ont été retenues dont 5 implantés sur le site de Magny-Cours sur des projets principalement orientés vers le développement de moteurs hybrides ou à hydrogène. Ce volet représente 3,7 M€ de subventions du plan de relance pour les deux filières automobile et aéronautique, avec 6,5 M€ d’investissement des entreprises.

Le guichet « Industrie du futur » a été sollicité par une quinzaine d’entreprises nivernaises. A ce jour, 5 entreprises sont bénéficiaires avec 1,7 M€ de subventions de l’État pour 5,7 M€ d’investissement des entreprises.

Le plan de relance en faveur de l’industrie mobilise d’autres dispositifs.
Bpifrance finance les entreprises à chaque étape de leur développement en crédit, en garantie et en fonds propres. Elle accompagne 23 entreprises niversaises à hauteur de 26 M€ de prêts.

Les entreprises bénéficiaires du fonds de décarbonation en faveur d’investissements industriels dans les domaines de l’efficacité énergétique, de l’électrification et de l’adaptation des procédés et qui permettent de réduire les émissions de CO2 ne sont pas connues à ce jour.
France Relance accompagne aussi les entreprises de la Nièvre à l’export avec l’assurance prospection et les chèques export.

Enfin, France Relance renforce la compétitivité du territoire avec une baisse des impôts de production estimée à 20 M€ pour 1 900 entreprises du département.