Contenu

Les risques majeurs

 

Lien vers le portail risques

Les risques identifiés qui concernent le département de la Nièvre sont recensés dans le dossier départemental des risques majeurs ou DDRM (format pdf - 4.4 Mo - 26/09/2012) approuvé par arrêté préfectoral. Ces risques sont les suivants :

Les risques naturels

  • Le risque inondation : il concerne le fleuve Loire, les rivières Allier, Yonne, et d’une manière générale, l’ensemble des bassins du département : Vrille, Nohain, Nièvre, Beuvron, Sauzay, Aron, Alène, Sainte Eugénie, Garat et Guignon. 19 PPRI ont été prescrits ou approuvés. 107 communes sont ainsi couvertes par un PPRI prescrit ou approuvé. Trois cours d’eau (la Loire, l’Allier et l’Yonne) font l’objet d’une surveillance des services de prévisions des crues de l’Etat.
  • Le risque mouvements de terrain  : ce risque localisé sur l’ancienne concession houillère de Decize concerne les 5 communes suivantes : La Machine, St Léger des Vignes, Trois Vèvres, Sougy/Loire et Champvert. La commune de Sougy/Loire est plus particulièrement soumise à des risques de mouvements de terrain par affaissement au niveau des anciennes mines de gypse situées dans la zone entre le Taillis des Guérais et le Taillis Grillot. La commune de Saint Léger des Vignes est soumise à ce type de risque, par glissement de terrain au niveau du plateau qui longe la voie ferrée, la rue des Vignes et la RD 981. La commune de Oudan est comprise dans le périmètre d’un PPR Cavités souterraines.

Le risque rupture de barrage

Les barrages concernés par un plan particulier d’intervention (PPI) sont les ouvrages qualifiés de « grands barrages ». Dans le département, deux ouvrages répondent à ces caractéristiques :

  • le barrage de Pannecière (82.5 millions de m3),
  • le barrage de Chaumeçon (19 millions de m3).

37 communes sont concernées par les ondes de submersion définies dans le PPI du barrage de Pannecière (34 communes) et du PPI du barrage de Chaumeçon (3 communes)

Le risque nucléaire

8 communes du département de la Nièvre, situées dans un rayon de 10 km autour du centre de production électrique de Belleville, situé dans le Cher, sont concernées par le PPI Belleville.

Le risque technologique

  • Le risque industriel : 4 communes sont concernées par un site « seveso » seuil haut : Challuy et Gimouille situées dans le périmètre du PPI du dépôt-relais TOTALGAZ ; Clamecy située dans le périmètre du PPI de l’entreprise chimique RHODIA OPERATIONS. Le site pyrotechnique de la société ARDI SA à Garchy, déroge, par arrêté préfectoral du préfet de la Nièvre du 13 août 2007, à l’obligation d’établir un PPI, compte tenu du fait que les zones de danger sont contenues, à ce jour, à l’intérieur de l’enceinte du site. 2 communes sont concernées par un site « seveso » seuil bas : Nevers (Air Liquide) et Imphy (Imphy Alloys).
  • Le risque transport de matières dangereuses : 158 communes sont concernées par ce risque lorsqu’elles sont traversées par : les voies routières A77, RN7, RN 151, RD 976, RD 981, RD 2076, RD 977, RD 978, RD 979, RD 951, RD 40, RD 38 ; les voies ferrées Paris-Clermont-Ferrand, Nevers-Dijon, Cercy la Tour-Clamecy et Clamecy-Nevers.

Sur la base des informations contenues dans le DDRM, un porter à connaissance sur les risques majeurs a été réalisé par l’Etat pour chaque commune concernée par un ou plusieurs risques. Le maire doit alors rédiger son document d’information communal sur les risques majeurs (DICRIM) et en informer ses administrés.

Pour en savoir plus sur l’obligation d’information des acquéreurs et des locataires de biens immobiliers sur les risques naturels et technologiques majeurs.