Mis à jour le 02/09/2020

Contenu

La lutte contre les violences faites aux femmes

L’accès des femmes à leurs droits, le respect de leur dignité, de leur intégrité physique et psychique n’est pas encore effectif pour toutes.
Les violences faites aux femmes touchent tous les milieux, tous les âges et s’exercent aussi bien au sein du foyer que dans la rue ou la sphère professionnelle. Elles prennent toutes les formes. La loi punit toutes les formes de violences sexistes et sexuelles : violences conjugales, viol, harcèlement, agression sexuelle, violence psychologique, mariage forcé, attouchement, excision…
Aux difficultés psychologiques qu’engendrent ces violences s’ajoutent des difficultés matérielles et juridiques qui sont autant d’obstacles à l’autonomie et au retour à une vie normale pour ces femmes.
L’ampleur et la gravité du phénomène des violences ont appelé depuis plusieurs années des réponses très fortes de l’Etat.
Elles mobilisent localement un important réseau d’acteurs institutionnels et associatifs.

La diversité des violences faites aux femmes, quelques chiffres :
Les grandes enquêtes nationales menées depuis plusieurs années permettent de quantifier le phénomène des violences sexistes et sexuelles dont les femmes sont les premières victimes. Ainsi, les femmes représentent 73% des victimes de violences physiques ou sexuelles par conjoint(e) ou ex-conjoint(e) et 85% des victimes d’homicide au sein du couple. Elles représentent 80% des victimes de violences sexuelles. Sur l’ensemble de la population française, les études estiment qu’une femme sur sept a été victime de violences sexuelles au cours de sa vie : harcèlement sexuel, atteinte sexuelle, agression sexuelle (baisers forcés, mains aux fesses, mains sur les cuisses, frottements, masturbation forcée, etc.), viol.