Contenu

Revitalisation coeur de ville et renouvellement urbain : la Banque des Territoires s’engage avec la ville de Nevers

 

Dans le cadre du partenariat entre la ville de Nevers et la Banque des Territoires, quatre conventions de cofinancement ont été signées ce jour par Denis Thuriot, maire de Nevers et Eric Lombard, directeur général de la Caisse des Dépôts, en présence de Daniel Barnier, préfet de la Nièvre et délégué territorial de l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires.

 

Les conventions prévoient :

- Le déploiement de la market place « Mon centre-ville en ligne », avec un financement accordé par la Banque des Territoires à hauteur de 20 000€ ;

- Une étude pour la création d’une passerelle reliant le centre-ville au quartier Cobalt, devenu un axe majeur pour la ville de Nevers, dans le cadre de la mise en accessibilité de la gare. Cette étude sera réalisée par la SNCF et confinancée à hauteur de 30 % par la Banque des Territoires, soit 23 000 € ;

- La réalisation d’un diagnostic économique du quartier du Banlay, afin de favoriser la mixité fonctionnelle et de consolider le potentiel de développement économique du quartier. Cette étude, réalisée par l’ANCT, sera cofinancée par la Banque des Territoires à hauteur de 33 %, soit 8 000€ ;

- La création d’espaces de végétalisation dans le quartier du Banlay. De plus, le quartier est l’un des 27 premiers lauréats du programme « Quartiers fertiles » de l’Agence Nationale de Renouvellement Urbain, qui donne l’opportunité de mettre en œuvre un projet d’agriculture urbaine (comme des jardins partagés). Cette démarche sera financée à 50 % par la Banque des Territoires, soit 52 000€.

Daniel Barnier, préfet de la Nièvre : « A travers le programme Action Cœur de ville dont la ville de Nevers est lauréate, le nouveau programme national de renouvellement urbain du Banlay dont une participation financière de 18,8 M€ a été accordée par l’Agence nationale de rénovation urbaine et le plan France relance avec des moyens sans précédents consacrés à la transition écologique et à la cohésion, l’État et ses partenaires offrent une véritable boîte à outils de mesures d’accompagnement sur laquelle la dynamique de la ville de Nevers peut s’appuyer pour mener à bien son projet de territoire. Ces aides financières et en ingénierie répondent à une double ambition pour l’État : améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter le rôle de moteur de ces villes dans le développement du territoire. »