Contenu

L’Etat et le Conseil Départemental de la Nièvre se mobilisent dans le département pour la jeunesse (...)

 

En 2015, l’Etat et le Conseil Départemental ont lancé, en partenariat, deux nouveaux dispositifs pour aider des jeunes nivernais dans leur cursus de formation BAFA, de valoriser leurs initiatives et de les soutenir dans la réalisation de leurs projets.

 

6 jeunes ont bénéficié de ces aides :

  • Valentin Gatel pour le festival "Les Lithaniennes" à Varzy (500€)
  • Bilal Hadjab pour un concours dessin destiné aux 12-18 ans "Réinvente Nevers" (900€)
  • Ophélie Soumier pour la création d’un institut de beauté à Fours (1500€)
  • Romain Flesch pour le développement d’une gamme de bières "Les bières du Donjon" (1500€)
  • Hugo Simon pour la rénovation du skate-park "Bowl" à Chaulgnes (1000€)
  • Radwane Bouregba pour la création de son entreprise "Courtier en solutions de télécom et IT" (1500€)

1 – Aide BAFA

L’Etat et le Conseil Départemental de la Nièvre s’engagent conjointement afin de faciliter l’accès à l’emploi des jeunes nivernais et de valoriser les métiers de l’animation et les opportunités professionnelles dans le département en soutenant un dispositif d’aide à la formation BAFA en Accueils Collectifs de Mineurs (ACM).

L’enveloppe globale pour ce dispositif était en 2015 de 8000 €.

L’aide au financement du BAFA (en complément d’autres contributions : CAF, MSA …) varie entre 150 € et 300 € pour l’une des deux formations et s’élève à un maximum de 600 € pour l’ensemble de la formation BAFA.

Plusieurs critères doivent être respectés pour obtenir l’aide :

  • un critère de revenus : être lycéen ou étudiant boursier, être non imposable sur le revenu ou avoir des parents non imposables sur le revenu, être demandeur d’emploi ou bénéficiaire du RSA.
  • un critère géographique : sont prioritaires les candidats habitant en ZRR ou en QPV.
  • un critère de motivation : degré de motivation du candidat pour acquérir une première expérience dans la prise de responsabilité en ACM (lettre de motivation à fournir).

De septembre 2015 à fin mars 2016 : Attribution d’une soixantaine de bourses BAFA à des jeunes nivernais.

2 – Initiatives Jeunes

Ensemble, l’Etat et le Conseil Départemental de la Nièvre se mobilisent dans le département, pour susciter, valoriser et soutenir les initiatives de jeunes ayant un impact positif sur et pour le territoire et sa population. Le dispositif d’aide aux initiatives des jeunes Nivernais consiste à soutenir et développer l’esprit d’initiatives chez les jeunes âgés de 16 à 30 ans.

L’objectif est de valoriser l’engagement des jeunes, en faveur de leur territoire, en leur apportant non seulement un soutien financier, mais aussi un accompagnement technique proposé par les partenaires associatifs de l’action, à savoir : les Missions locales Nevers Sud Nivernais, Nivernais Morvan et Bourgogne Nivernaise, le Bureau Information Jeunesse de la Nièvre, la Boutique de Gestion des Entreprises (BGE) de la Nièvre, la Fédération des Œuvres Laïques, et la Fédération des Centres Sociaux.

L’appel à projet, téléchargeable sur le site de la Préfecture et du Conseil Départemental, concerne des actions répondant à certains axes prioritaires comme l’insertion professionnelle, les projets à vocation socioculturelle ou sportive.

L’enveloppe globale pour le dispositif « Initiatives jeunes » s’élevait en 2015 à 10 000 €.

Financement de 500 à 1500 euros par initiative.

Le dispositif « Initiatives jeunes » dont l’enveloppe globale était en 2015 de 10 000 €, a permis de soutenir 6 projets de jeunes sur les 9 projets reçus.

Dans le cadre de ce dispositif voici quelques exemples de projets soutenus :

Exemple 1 – Champ professionnel : Projet de création d’un institut de beauté dans la commune rurale de FOURS ;
Exemple 2 – Champ sport et loisirs : Projet de création d’un skate-park de type bowl d’envergure régionale à CHAULGNES ;
Exemple 3 – Champ culturel : Projet de mise en place du Festival « les Lithaniennes » : événement socioculturel sur le thème médiéval et fantastique.

En 2016, il est prévu de pérenniser ces deux dispositifs avec un budget total identique, auquel s’ajoute un reliquat à l’issue de l’année 2015. Il est également envisagé d’élargir le partenariat actuel en y incluant notamment la CAF et la MSA.