Contenu

Installation du comité local de cohésion territoriale dans la Nièvre

 

Sylvie Houspic, Préfète de la Nièvre, a installé, lundi 12 octobre 2020, le comité local de cohésion territoriale dans le cadre de la gouvernance de l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) en présence d’Amélie Jouandet-Milhau, chargée de mission à l’ANCT. Il s’agit du premier comité installé en région Bourgogne-France-Comté.

L’ANCT est née le 1er janvier 2020 de la fusion du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), de l’Agence du numérique et de l’Etablissement public d’aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux (Epareca). La préfète en est le délégué territorial. Afin qu’un suivi régulier et au plus près des territoires soit mis en œuvre en lien avec les sous-préfets d’arrondissement, la Préfète de la Nièvre, a nommé Nicolas Hardouin, directeur départemental des territoires, délégué territorial adjoint.

L’agence a pour mission de conseiller et d’accompagner les collectivités territoriales et leurs groupements dans la conception, la définition et la mise en œuvre de leurs projets. Elle constitue un guichet unique pour les collectivités territoriales facilitant leur accès aux ressources nécessaires (ingénierie technique et financière, partenariats, subventions) pour concrétiser leurs projets. Elle adapte son action aux besoins des territoires et développe des programmes d’appui innovants pour répondre aux enjeux et renforcer la cohésion des territoires (transitions numérique, écologique, démographique…) : Action Cœur de Ville et Petites Villes de demain, France Services, Territoires d’Industrie, Très Haut débit et pactes territoriaux permettant à l’Etat et aux collectivités de s’entendre sur un diagnostic puis sur un plan d’action partagé, à l’exemple du Pacte de développement territorial pour la Nièvre signé le 15 février 2019.

Sylvie Houspic se félicite de la mobilisation des élus, parlementaires, représentants du Département, des associations des maires et des intercommunalités à l’occasion de l’installation de ce comité qu’elle réunira deux fois par an. «  L’action de l’État se transforme en privilégiant un accompagnement sur mesure des collectivités territoriales afin de faire émerger leurs projets, en particulier les plus innovants et/ou complexes grâce à un appui en ingénierie territoriale renforcée avec la mise en place d’un comité local d’ingénierie. L’État répond ainsi, en tenant compte des particularités et des besoins de chaque territoire, à la demande d’un accompagnement technique, juridique et financier des projets portés par les territoires dans un contexte économique et social fragilisé par la crise sanitaire que nous traversons ».

Outre les élus et les services de l’État, le comité local de cohésion territoriale réunit des représentants des chambres consulaires et des opérateurs nationaux, régionaux et départementaux qui viennent en appui aux collectivités territoriales : Agence de la transition écologique (Ademe), Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), Agence nationale de l’habitat (Anah), Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema) et Caisse des dépôts et consignations - Banque des Territoires, Établissement public foncier, Agences de l’eau, Safer, Nièvre aménagement, Nièvre ingénierie, Nièvre numérique, Nièvre attractive, SIEEEN, CAUE et Action Logement de Nevers.

En savoir + :
https://www.cohesion-territoires.go...
http://www.nievre.gouv.fr/pacte-de-...