Contenu

Influenza aviaire : zones à risque particulier dans la Nièvre

 

Compte tenu du risque de dissémination en France du virus influenza aviaire hautement pathogène H5N8 détecté sur deux cygnes tuberculés aux Pays-Bas, le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a passé le niveau de risque d’introduction du virus influenza aviaire par l’avifaune de « négligeable » à « modéré » en France métropolitaine, après information des professionnels des filières avicoles et de la fédération nationale des chasseurs.

Des mesures de prévention renforcées sont rendues obligatoires dans les communes situées dans des zones dites à risque particulier (ZRP), c’est-à-dire abritant des zones humides fréquentées par les oiseaux migrateurs.

Dans la Nièvre, 53 communes se situent en zones à risque particulier, lesquelles sont listées ci-après.

Depuis le 26 octobre 2020, les mesures applicables dans ces communes sont les suivantes pour les acteurs professionnels, les particuliers détenteurs d’oiseaux, et les chasseurs :
- claustration ou protection des élevages de volailles par un filet avec réduction des parcours extérieurs pour les animaux ;
- interdiction de rassemblement d’oiseaux (exemples : concours ou expositions) ;
- interdiction de faire participer des oiseaux originaires de ZRP à des rassemblements organisés dans le reste du territoire ; interdiction des transports et lâchers de gibiers à plumes ;
- interdiction d’utilisation d’appelant pour la chasse au gibier d’eau.

Ces mesures s’ajoutent en outre à celles obligatoires sur tout le territoire national :
- surveillance clinique quotidienne dans les élevages commerciaux ;
- interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l’arrivée d’un département cité ;
- vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.

Les vétérinaires sanitaires ont été informés de la situation sanitaire.

Les 20 élevages de la Nièvre situés sur ces ZRP (élevages de volailles de chair, poules pondeuses, reproducteurs volailles de chair et gibiers à plumes) ont été informés individuellement sur les mesures à respecter. Les éventuelles demandes de dérogations qui peuvent être accordées pour des raisons de bien être animal, de techniques d’élevage ou de contraintes liées à des cahiers des charges répondant à un signe officiel de qualité doivent être adressées à la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DCSPP) de la Nièvre.

Le Ministère appelle au strict respect des mesures de biosécurité et à surveillance accrue de la part des acteurs professionnels, des particuliers détenteurs d’oiseaux, et des chasseurs.

À ce jour, la France est indemne d’influenza aviaire. La consommation de viande, foie gras et œufs ne présente aucun risque pour l’homme.

L’influenza aviaire hautement pathogène est une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse qui affecte les oiseaux.

Pour en savoir plus : https://agriculture.gouv.fr/tout-ce...