Contenu

Influenza aviaire : que faut il faire en cas de découverte d’oiseaux sauvages morts?

 

Toute mortalité anormale d’oiseaux, en élevage professionnel ou non, doit être signalée à un vétérinaire sanitaire ou à la DDCSPP de la Nièvre : ddcspp@nievre.gouv.fr / 03 58 07 20 30.

En complément des mesures de prévention des volailles domestiques sur les 53 communes nivernaises situées en zones à risque particulier, il est nécessaire de renforcer la vigilance sur la mortalité en avifaune.

Toute découverte d’un cadavre d’oiseau d’eau (cygne, canard sauvage, poule d’eau…) ou la découverte d’au moins 3 cadavres d’oiseaux hors espèce d’eau, d’une ou plusieurs espèces, sur un même site (sur un rayon d’environ 500m) et sur un laps de temps maximal d’une semaine doit être déclarée à la DDCSPP, qui informera le service départemental de l’office français de la biodiversité.

Ces mesures de prévention sont essentielles pour protéger les volailles domestiques d’une potentielle contamination qui aurait des conséquences désastreuses pour le commerce d’animaux vivants et de viandes de volailles. Il est nécessaire que chacun à son niveau demeure en alerte, prêt à intervenir.

Rappel :
Sur les 53 communes situées en ZRP, les mesures suivantes sont obligatoires :

  • la claustration des volailles ou protection de celles-ci par un filet avec réduction des parcours extérieurs ;
  • l’interdiction de l’organisation ou de la participation à des rassemblements (foires, marchés…) ;
  • l’interdiction de transport et de lâcher de gibiers à plumes ;
  • l’interdiction de l’utilisation d’appelants.

Les mesures de confinement dans les basses-cours permettent d’empêcher tout contact avec les oiseaux sauvages. Aucune dérogation n’est possible.