Octobre 2015

Contenu

FCO : point du 5 octobre 2015

 

Suite à la découverte récente d’un deuxième foyer de fièvre catarrhale ovine (FCO) dans le département de la Nièvre sur la commune de Saint Parize le Châtel, en plus des foyers sur la commune de Cuffy dans le Cher et un premier foyer nivernais sur la commune d’Anthien, les périmètres des zones réglementées associées aux mesures de suivi de cette maladie ont été adaptés en conséquence par l’arrêté préfectoral du 5 octobre 2015.

Dorénavant, 163 communes nivernaises sont incluses dans 2 périmètres d’interdiction. Le périmètre de protection d’un rayon de 100 km autour des foyers concerne les 149 restantes de la Nièvre.
Consultez la liste des communes et leur situation au 5 octobre (format pdf - 21.1 ko - 05/10/2015) .

Dans ces zones réglementées, les sorties des deux périmètres sont interdites aux ruminants sauf sous certaines conditions restrictives.
Dans le périmètre d’interdiction (rayon de 20 km autour des foyers), les seuls mouvements possibles sont à l’intérieur dudit périmètre ou à destination directe d’un abattoir pour un abattage immédiat (dans les 24 heures), sous réserve de la désinsectisation des transports.
Dans le périmètre de protection (rayon de 80 km au-delà du périmètre d’interdiction), sont autorisées les sorties du périmètre :
- à destination directe d’un abattoir pour un abattage immédiat (dans les 24 heures), sous réserve de la désinsectisation des transports ;
- des jeunes animaux vers un atelier d’engraissement si transport direct, isolement à leur arrivée, animaux et moyens de transport désinsectisés et réalisation d’une prise de sang pour dépistage de la FCO dans les 14 jours après le mouvement.

En revanche, les exportations vers la Turquie ne sont plus possibles.

Par ailleurs, un protocole spécifique a été signé avec l’Espagne. Il permet l’exportation de bovins soit après vaccination (départ possible 10 jours après la seconde injection de la primo-vaccination), soit après un test de dépistage (PCR) négatif réalisé 14 jours après le début de la désinsectisation des animaux.

Il est rappelé que cette maladie ne présente aucun risque pour l’homme. Elle est en effet strictement animale, non transmissible à l’homme et elle n’affecte pas la qualité des denrées (viandes, lait, etc).

Un nouveau point d’information sera fait en fonction de l’évolution de la situation.

CONTACT : Direction Départementale de la Cohésion sociale et de la Protection des Populations de la Nièvre (DDCSPP58) Service « santé et protection animales, environnement » 1, rue du ravelin B.P. 5458020 NEVERS
Tél standard : 03 58 07 20 30 Fax :03 58 07 20 47 ddcspp@nievre.gouv.fr