Contenu

COVID-19 : jardineries et ventes de plants et semences

 

Face à la propagation du coronavirus COVID-19 et dans un souci de protection de la population, le Gouvernement a décidé de mettre en place des mesures de fermeture et de confinement. Afin de répondre aux besoins de la population, et pour garantir les services essentiels à la vie de la nation, seuls certains types de commerces ont vu leur activité suspendue.

A cet égard, il parait utile de préciser la situation des jardineries. Conformément aux dispositions du décret N° 2020-293 du 23 mars 2020, la plupart des établissements recevant du public (ERP) ne peuvent plus accueillir du public jusqu’au 15 avril 2020 au moins.
L’annexe du décret fixe toutefois une liste d’établissements dont l’activité peut être maintenue. Il s’agit notamment des « commerces de détail d’aliments et fournitures pour les animaux de compagnie ». À cet égard, les rayons des jardineries et animaleries proposant ce type de produits peuvent continuer d’être ouverts au public.
De plus, dans l’objectif de préserver l’alimentation pour l’ensemble de la population, il est autorisé :

  • la commercialisation des semences et plants pour les activités professionnelles, pour l’ensemble des semences et plants (fournitures nécessaires aux exploitations agricoles, mentionnées à l’annexe du décret précité) ;
  • la commercialisation des plants potagers à visée alimentaire (légumes, petits fruits, aromatiques) sous divers modes.

Toutefois, ces ventes ne sont autorisées que sous les modes de distribution suivants :

  • sur les marchés ouverts autorisés par dérogation préfectorale ;
  • via la vente dans les rayons des jardineries déjà ouvertes, car ayant une activité d’animalerie, ou plus généralement par tout établissement autorisé à recevoir du public pour les activités figurant
    en annexe du décret précité ;
  • via des dispositifs de type drive (sur retrait de commande) ;
  • via un système de livraison.

L’ensemble de ces modes de distribution doit être réalisé dans le respect des gestes barrières. A cet effet, deux guides relatifs aux précautions sanitaires à prendre dans le cadre de la livraison de colis (format pdf - 227.8 ko - 09/04/2020) et dans le commerce au détail (format pdf - 1.2 Mo - 09/04/2020) sont mis à disposition des chefs d’entreprise.

Il est rappelé que le respect des mesures de distanciation sociale est la première des mesures permettant de se protéger, de protéger les autres et de limiter la propagation du virus.

Par ailleurs, conformément au décret du 23 mars 2020, il est possible de se rendre dans son jardin dès lors qu’il est attenant au domicile. Les personnes qui possèdent un jardin en dehors de leur lieu de résidence et qui souhaitent s’y rendre pour récolter fruits et légumes peuvent cocher sur leur attestation le motif de "déplacement pour achat de première nécessité".