Contenu

Collectivités territoriales : une aide financière exceptionnelle au recrutement d’apprentis

 

Dans le cadre du plan « 1 jeune 1 solution » mis en place par le Gouvernement le 23 juillet 2020 pour faciliter l’entrée dans la vie professionnelle des jeunes de moins de 26 ans, une aide exceptionnelle facilite leur embauche en contrat d’apprentissage.

Afin de soutenir les employeurs publics locaux, une aide financière exceptionnelle de 3 000 euros pour les contrats d’apprentissage conclus entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 est ainsi attribuée, dans le cadre du plan de relance, aux collectivités territoriales, de façon rétroactive le cas échéant.

Dans la Nièvre, 24 jeunes effectuent un apprentissage dans la fonction publique depuis le 1er juillet 2020. L’apprentissage constitue une voie d’accès leur permettant de s’insérer sur le marché du travail en leur offrant l’opportunité de découvrir les métiers du service public.

La gestion et le suivi de l’aide est confiée à l’Agence de services et de paiement (ASP).

Cette mesure vient en complément du financement par le centre national de la Fonction publique territoriale à hauteur de 50 % des coûts de formation.

Une aide exceptionnelle à l’embauche d’apprentis est également disponible pour les entreprises

Il s’agit d’une aide financière pour les employeurs d’un montant de 5 000 euros pour un alternant de moins de 18 ans et de 8 000 euros pour un alternant majeur (jusqu’à 29 ans révolus) pour la première année de chaque contrat d’apprentissage conclu entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 préparant à un diplôme jusqu’au master (bac + 5 – niveau 7 du répertoire national des certifications professionnelles - RNCP).

L’aide est versée sans condition aux entreprises de moins de 250 salariés. Pour celles de 250 salariés et plus, elle est conditionnée au fait qu’elles s’engagent à atteindre dans leur effectif, un seuil, défini par décret, de contrats d’alternance ou de contrats favorisant l’insertion professionnelle (5 % de contrats favorisant l’insertion professionnelle au 31 décembre 2021, 3 % d’alternants au 31 décembre 2021 et une progression de 10 % d’alternants par rapport à l’année 2020).