Contenu

Bilan 2021 de la sécurité dans la Nièvre

 

Daniel Barnier, préfet de la Nièvre, a tenu le 7 février 2022, une conférence de presse pour présenter le bilan 2021 de la sécurité dans la Nièvre, en présence de Paul-Edouard Lallois, Procureur de la République, du colonel Sébastien Baudoux, commandant le groupement de gendarmerie de la Nièvre, du commandant Christian Crémadès, directeur départemental adjoint de la sécurité publique et Yoann de Ballangen, directeur de cabinet du préfet.

Bien que la délinquance générale soit en baisse de 11% sur le département, les services de l’Etat ont constaté notamment une hausse des violences intrafamiliales et des violences sexuelles.

Dans l’éventail des dispositifs et partenariats mis en place dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la délinquance, nous trouvons :

- le déploiement de la vidéoprotection :
4 communes ont bénéficié en 2021 d’une subvention pour l’installation d’un système de vidéoprotection.
À ce jour, 27 communes et 4 EPCI de la Nièvre sont équipés d’un système de vidéoprotection.

- l’attribution de subventions :
183 600 € ont été attribués dans la Nièvre.
Au titre du Fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD), 18 projets ont été soutenus à hauteur de 157 100 € au total.
Au titre de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et les conduites addictives (MILDECA), 7 projets ont été subventionnés pour une somme globale de 15 000 € .
La Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti LGBT (DILCRAH) a versé 11 500 € répartis entre 5 projets.

- la participation citoyenne :
3 nouveaux protocoles entre la Gendarmerie et les collectivités locales ont été signés en 2021 (pour un total de 32 depuis 2015).

- la signature d’une feuille de route en septembre 2021 entre la Gendarmerie de la Nièvre, l’Union amicale des maires de la Nièvre, et l’Association des maires ruraux de la Nièvre afin de
- développer le contact gendarmes/élus : participation aux réunions d’informations, organisations de patrouilles avec l’élu….
- de proposer un accompagnement de l’élu dans ses responsabilités : participation de la gendarmerie à la formation des maires, accompagnement des élus dans l’exécution de leurs missions de sécurité...

- la création d’une Maison de protection des familles
La gendarmerie a proposé à l’association Andavi- France Victimes de créer une structure pour l’accueil des victimes de violences intrafamiliales. Créée le 1er décembre 2021, cette structure, implantée à Nevers, entrera en fonction en 2022.
Elle sera composée de 5 gendarmes qui auront en charge  :
- d’appuyer les autres unités dans toutes les affaires de violences intrafamiliales ou de violences dans le milieu de l’enfance ou de la famille ;
- de prendre les enquêtes les plus complexes ;
- de former et accompagner les référents dans les unités de gendarmerie.
Cette Maison de protection des familles accueillera l’intervenant social en commissariat et gendarmerie.

- la signature d’une convention relative à la sécurité des entreprises de la Nièvre entre l’État, le groupement de Gendarmerie de la Nièvre, la direction départementale de la sécurité publique de la Nièvre, la Chambre d’agriculture de la Nièvre, la Chambre de commerce et d’industrie de la Nièvre, en février 2022.
Cette convention a pour but la mise en place d’objectifs communs afin de lutter plus efficacement contre les vols et atteintes volontaires touchant les entreprises du département de la Nièvre, notamment en développant l’échange des informations relatives à la sécurité et en mettant en œuvre une diffusion rapide de l’alerte.

Lire le dossier de presse (format pdf - 693.8 ko - 08/02/2022) .