Contenu

Accueil de migrants dans la Nièvre

 

Face à la concentration de plusieurs milliers de migrants dans des conditions de précarité extrême, le démantèlement progressif du campement de Calais est en cours.

Pour permettre à ces migrants d’évacuer ce lieu et d’être hébergés décemment, des centres d’accueil et d’orientation se créent sur tout le territoire. Actuellement au nombre de 164, ils permettent à ces hommes, femmes et enfants de bénéficier d’un temps de répit grâce à un accompagnement social de qualité. Cette période est mise à profit pour examiner leur situation individuelle et juridique, notamment vis-à-vis du droit d’asile. Dans la Nièvre, un CAO fonctionne sans aucun incident à Decize.

L’ouverture de nouveaux CAO relève d’une impérative solidarité pour accélérer le rythme du démantèlement. Dans cette perspective, différentes démarches exploratoires sont en cours, conformément aux instructions ministérielles. L’une d’entre-elles concerne la commune de Saint Honoré les Bains. S’agissant de ce site, l’étude de faisabilité menée depuis plusieurs semaines avec un opérateur social, vient d’être achevée. Le montage technique et financier de l’opération n’a pu répondre aux exigences du cahier des charges. Le site ne sera donc pas en conséquence retenu.

La recherche active d’autres sites se poursuit afin que la Nièvre, terre d’accueil, puisse exercer sa solidarité, tant vis-à-vis des réfugiés, que de la population de Calais.